Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ACTION ENFANCE CAMBODGE

Association humanitaire loi 1901 - œuvrant pour l'accès aux soins, à la santé, à l'éducation et l'autosuffisance alimentaire avec un potager bio et poulailler, dans des orphelinats au Cambodge

Achat de médicaments au Cambodge

Publié le 26 Novembre 2010 dans Vie à l'infirmerie et soins aux enfants

Comme nous vous l'avions annoncé il y a quelques jours,  notre stock étant  au minimum, une nouvelle commande de médicaments a été passée à Phnom Penh, avec l'aide du "Docteur Gilles"  (comme disent les enfants).

 

La livraison vient d'être effectuée :

 

 

achat médicaments novembre 2010

 

 

 

Des médicaments de base, mais aussi des vitamines

 

 

achat médicaments novembre 2010-2

 

 

 Et puis, un nouveau pèse personne, pour suivre la croissance des enfants ..

 

achat médicaments nov 2010 pèse personne

 

 

Les courbes de  poids seront consignées sur les carnets de santé réalisés par nos soins

 

 

 

Carnet de santé AEC 3

 

 

Les carnets de santé sont en français et en cambodgien

 

Carnet de santé AEC 1

commentaires

Terrible tragédie à Phnom Penh

Publié le 24 Novembre 2010 dans Vie quotidienne

Quelques mots pour rassurer tous ceux qui s'inquiètent en regardant les journaux télévisés et découvrent  les évènements tragiques qui ont eu lieu  lundi soir au Cambodge.

Cette catastrophe  a eu lieu à Phnom Penh pendant la traditionnelle "Fête des Eaux"

qui est  le plus grand rassemblement de l' année et synonyme de fête et de joie, des occasions rares pour la population qui, venue de toutes les campagnes, envahit par millions les rues de Phnom Penh.

 

 

Nous venons de recevoir des nouvelles des enfants, des quatre orphelinats, et sommes soulagés de pouvoir vous annoncer que  tout le monde va bien.   

 

Bilan provisoire

Selon un dernier bilan du gouvernement cambodgien, 378 personnes ont perdu la vie ce lundi lors d'une gigantesque bousculade à Phnom Penh. 755 autres personnes ont été blessées, dont une majorité de femmes, alors que la ville entamait les dernières réjouissances de la Fête des Eaux, le plus grand festival traditionnel du pays. 

 

Nous nous sentons évidement   très proches et solidaires du peuple cambodgien qui vit cette terrible tragédie.

Avec les faibles moyens qui sont les nôtres au regard de l’ampleur de cette catastrophe, nous avons demandé à l'infirmier d’apporter toute l’aide médicale possible  aux populations proches de l'infirmerie.

commentaires

Visites médicales chez les spécialistes

Publié le 21 Novembre 2010 dans Vie à l'infirmerie et soins aux enfants

Cette semaine, plusieurs enfants ont à nouveau nécessité des soins dentaires et des visites chez l'ORL , notament pour des problèmes d'otites.

 

C'est toujours Ly, notre infirmier, qui accompagne les enfants en consultations .

commentaires

Réapprovisionnement du stock de médicaments au Cambodge

Publié le 20 Novembre 2010 dans Vie à l'infirmerie et soins aux enfants

 

 

infirmerie réunion de travail Ptea Clara AEC

 

 

Réunion de travail à l'infirmerie, entre Sandra et Gilles (maison d'accueil de Ptea Clara) , Seiha (notre correspondante locale) et l'infirmier, Ly

 

 

infirmerie terminée 3R 

Le stock de médicaments est alimenté  localement, par l'achat de médicaments à

Phnom Penh, et par les dons de médicaments lors des collectes faites en France que nous acheminons ensuite au Cambodge.

 

 

colis 7 a 10 BIS R

 

 

 

Il s'agit de faire le point des médicaments délivrés aux enfants et ré approvisionner le stock.

En cela, nous sommes, encore une fois, conseillés  et aidés par Gilles, médecin, qui supervise les opérations et valide les protocoles de soins.

 

Cette semaine, une nouvelle commande vient d'être passée.

 

 

 

 

 

 

commentaires

Fête de l'eau, les 20 et 22 novembre 2010

Publié le 15 Novembre 2010 dans Art culture et traditions

Fête de l'eau (Bom Om Touk)

 

La Fête des Eaux, appelée localement Bon Om Touk, est célébrée au Cambodge chaque année en mois de novembre pendant les trois jours qui précédent la pleine lune de novembre. Selon la tradition, elle correspond au retour des Nâgas de fertilité dans le lit du fleuve et des rivières.

 

 

 

Le jour de la pleine lune, les Cambodgiens acclament le changement du sens du cours d'eau du Tonlé Sap, le moment où le lac se déverse dans le fleuve : un événement unique au monde.

 


À cette occasion, ne pas rater les régates de pirogues multicolores, face au palais royal de Phnom Penh, suivies par des danses et des feux d'artifices.

 

  fete-des-eaux-

 

 

La Fête des Eaux est marquée par la suspension des activités du Royaume pendant les trois jours que dure la fête. A Phnom Penh, la population Cambodgienne se rassemble pour admirer les festivités dont les plus assistées sont les courses des pirogues de l'après midi, représentant les provinces et les pagodes du Royaume. Les feux d'artifice et les processions de bateaux illuminés animent quant à eux les soirées de la Fête des Eaux.

 

 

Des courses de pirogues sont parfois organisées dans les douves d'Angkor Vat. Une partie du Palais royal est fermée au public et l’accès à la ville en voiture est problématique.

 


Deux légendes se disputent l'origine de la fête des Eaux. La première remonte à l'époque d'Angkor et des combats entre le roi du Champa qui avait envahi le Cambodge et le roi khmer. Les batailles se faisaient en pirogue sur le fleuve. En souvenir de la victoire du roi khmer, des courses de pirogues ont été organisées tous les ans sur le fleuve. La seconde légende raconte que cette fête sert à remercier les génies des eaux qui donnent l'eau pour l'agriculture. Quoi qu’il en soit, c’est une fête à ne pas manquer !

 

Quand : du 20 au 21 novembre 2010

 

 


Site internet : www.tourismcambodia.com/TripPlanner/Events_In_Cambodia/index.asp?PID=WaterFestival

commentaires

Culture: la fête de KATHIN

Publié le 9 Novembre 2010 dans Art culture et traditions

La fête de Kathin

 

 

 

            Le Cambodge est actuellement en train de célébrer la Fête de Kathin qui tombe, cette année, du 24 octobre au 21 novembre.

 

Le terme “ Kathin”, tiré du Pali signifie les pièces d’étoffe, ou Chivara, vêtements monastiques, qu’offrent les fidèles aux moines qui s’abstiennent de ne pas quitter la paroisse pendant trois mois.

 

 

 

            Chaque année, quinze jours après la fête de Pchum Ben (Fête des morts) succède la période de Kathin qui dure un mois, du premier jour de la lune décroissante d’Assoch au quinzième jour de la pleine lune de Kattik. Durant cet intervalle de trente jours, les Cambodgiens ont l’habitude de célébrer le Kathin organisé par le ou les chefs de familles estimées avec des amis et de leurs connaissances pour pouvoir accumuler de nombreux dons soit en natures, soit en espèces à des fins de cette fête de la fin de la saison des pluies.

 

Cette coutume de solidarité est connue partout au Cambodge depuis l’arrivée du Bouddhisme dans la partie sud de Sovarna-bhumi (terre de l’or) qu’était le Royaume de Founan, au 3ème siècle de l’ère chrétienne. Cette tradition de Kathin était, dit-on, instituée par le Bienheureux lui-même, car, depuis le temps de Bouddha, tous les religieux habillés de leurs Chivara, souillés de boue ou tombés en lambeau se tenaient demander l’aumône le long des routes détrempées pendant la saison des pluies. Du fait de ces vêtements délabrés dus au temps, surtout l’unique vêtement que possède chaque religieux, le mois d’octobre et de novembre est le plus significatif pour les citoyens aussi bien que pour les gens de léguer leurs dons en Chivara, auxquels s’ajoutent des divers assortiments tels ceux de sébiles, de chaires à prêcher, des vaisselles, des chasse-mouches, des nattes, de moustiquaires, des parapluies, des bols à aumône, surtout des nécessaires pour la vie monastique,…

 

            S’il s’agit de Kathin, cela ne demande que la part de nombreuses personnes, soit les parentés d’une famille, soit la contribution des passants à l’organisateur qui n’a que l’initiative, mais il ne peut fêter le Kathin qui y pourvoir par lui seul, le Kathin est donc une fête en commun, fête de solidarité des gens de toutes les couches sociales. De l’antan à nos jours, les Cambodgiens connaissent, même un tant soit peu, le Dharma que prêche le Bienheureux. En tout état de cause, ils n’aiment que la générosité, la chasteté et bien sûr l’amour d’autrui; de cette raison, ils escomptent que leurs bénédictions leur donnent le bonheur et la sécurité personnelle. Voici quelques stances qui expriment la bonne voie à laquelle s’en tiennent par-cœur les Cambodgiens: “ Mieux vaut vivre un seul jour sage et bienfaisant que de vivre cent ans, sans sagesse et irréfléchi, mieux vaut vivre un seul jour en déployant une énergie intense que de vivre cent ans indolent et mieux vaut vivre un seul jour en voyant le chemin de la prospérité et de la paix que de vivre cent ans sans voir la loi du pays”. Chaque pagode est l’objet, dans l’année, d’un seul Kathin; il est impossible qu’une pagode en reçoive deux; et le moratoire de cette fête ne s’étend qu’un mois.

 

            Etant donné que le Kathin s’est pris à une famille organisatrice, celle-ci s’affaire à agrémenter les ports d’entrée de son enclos de guirlandes de fleurs et de plantes décoratives, de tentures, et de tradition, une musique de Pin Peat accompagne la fête, un orateur, surtout un devin religieux grandiloquent, l’Achar, annonce aux passants, accompagné du timbre de timbale, le contenu et le but de Kathin qui sera, en quelques jours, légué à une telle pagode qu’on a jadis choisie parmi celles dont la paroisse est pauvre, pour obtenir leurs contributions en espèces ou en natures. Le Kathin est fêté partout au Cambodge. La tradition veut que le religieux de tous couvents aient les vêtements monastiques neufs; mais de nos jours, outre les assortiments nécessaires des bonzes, on organise le Kathin, à des fins utilitaires à la vie sociale, dont la construction des bâtiments scolaires, et des infirmeries, … pour bien quêter des sous de la part du public.

 

            Ainsi, le Kathin absorbe-t-il le nombre quasi-total des dispensateurs de don à des fins toujours positifs de l’institution du pays; car il s’est avéré que le religieux est sage; et le don qu’on lui confie est transformé toujours, tant soit peu, en réalisation concrète pour le besoin du public. --

 

Source

AKP 

commentaires

Un vol direct Paris-Phnom Penh en mars 2011

Publié le 9 Novembre 2010 dans Aller au Cambodge

Fin mars 2011 : Commencement du vol direct Paris-Phnom Penh

 

 

Le 1er vol direct Paris-Phnom Penh de Air France commencera le 31 mars 2011, a affirmé Arnaud Camus, assistant du vice-président de la compagnie aérienne Air France au cours de son entretien vendredi dernier à Phnom Penh avec le vice-Premier ministre Sok An.

 

Air France effectuera, a-t-il indiqué, ses vols réguliers entre les deux capitales, française et cambodgienne, trois fois par semaine dès avril 2011.

 

Sok An, aussi ministre du Conseil des ministres, a salué les prochains vols directs Paris-Phnom Penh qui, d’après lui, apporterait encore de nombreux touristes au Cambodge.

 

source

 --AKP

commentaires

Le quotidien, à l'infirmerie

Publié le 9 Novembre 2010 dans Vie à l'infirmerie et soins aux enfants

 

 

Le quotidien à l'infirmerie

 

Ly, notre infirmier, en soins avec les enfants

 

 

 

soins fillette

 

 

 

soins garçon

commentaires

Informations touristiques

Publié le 1 Novembre 2010 dans Aller au Cambodge

 

Vous trouverez des informations touristiques sur le site de

 

l'Ambassade du Cambodge en France

 

  

   

http://www.ambcambodgeparis.info/index.php?option=com_content&view=article&id=72&Itemid=27&limitstart=10

 

 

 

Cambodge anglor vat23

commentaires

Chez le dentiste

Publié le 1 Novembre 2010 dans Vie à l'infirmerie et soins aux enfants

L'infirmier accompagne les enfants chez le dentiste :

 

 

 

 

 

DSC00125[1]

 

 

DSC00127[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00128[1]

 

 

DSC00129[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00133[1]

 

 

 

DSC00131[1]

commentaires
1 2 > >>