Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ACTION ENFANCE CAMBODGE

Association humanitaire loi 1901 - œuvrant pour l'accès aux soins, à la santé, à l'éducation et l'autosuffisance alimentaire avec un potager bio et poulailler, dans des orphelinats au Cambodge

Culture khmère : le costume khmer à travers le temps

Publié le 30 Juin 2010 par Annick dans Art culture et traditions

Une nouvelle rubrique sur notre blog :

 

 Culture et traditions khmères !

  Après notre premier article    "qui sont les  Apsaras? "

 Notre second article est consacré au  :

 

 costume khmer à travers le temps

 sampot 3
costume khmer 2 

            Il y a des siècles, les Cambodgiens ont su confectionner leurs vêtements avant même qu’ils entraient en contact avec la civilisation indienne dès le début de l’ère chrétienne.

 

 

  sampot 1

 

            Au témoignage de la mode de costume que portent les statues khmères du 6ème siècle à la période post-angkorienne, on peut en suivre l’évolution parfaite depuis le simple Sampot (caleçon masculin) que portent les Khmers aussi bien au temps pré-angkorien qu’à la période moderne jusque le Sampot de soie à coloris chatoyant avec le Dolman pour hommes et le Hôl (pagne ou Sarong) avec la veste à courte manche à col à peine découvert orné souvent de broderie pour femmes ou filles et des costumes influencés par la mode européenne moderne, avec plus ou moins de stylisation, que préfèrent les Cambodgiens contemporains.

  

             Au 6ème siècle, à l’exception des vêtements monastiques, les hommes portaient un

Sampot léger et court, enroulé autour de leur taille et fixé par une simple ceinture;

 

  sampot 2

 

 

  un pan de sampot tombe sur le devant et forme de divers plis divergents à partir du fermail et l’autre extrémité est passée entre les cuisses pour être attachée par derrière à la ceinture et forme une chute en “queue de poisson” plus ou moins stylisée. Jusqu’à nos jours se perpétue cette manière au mode que l’on trouve costumer les gens en se servant du Krama (écharpe) au moment où ils vont travailler dans leurs champs ou vont prendre leur bain; ils laissent leur torse nu, car il faisait très chaud au Cambodge.

Par le seul témoignage du costume féminin du 6ème siècle que porte la Durgâ, Sakti de çiva (son énergie), on peut constater que le sexe féminin de l’époque porte le Sarong léger et mince dont l’extrémité inférieure tombe jusqu’aux chevilles. Aussi laisse-t-elle son torse nu.

            Au temps d’Içanavarman, roi fondateur d’Içanapura au 7ème siècle, actuel site de Sambo Prey Kuh, la tenue de l’homme demeure presque le même que celle du Phnom Da (6ème siècle); le Sampot court dont l’extrémité supérieure s’attache à une ceinture à fermail quasi-ovale d’où pend sur le devant une chute en double pan en queue de poisson et dont le bord inférieur se limite au-dessus des genoux. Vu de derrière, le pan du Sampot passe également entre les cuisses et vient passer sous la ceinture en laissant son extrémité déployée en queue de poisson; parfois le pan de devant, en plus de simple chute, se forme une poche non stylisée sur la cuisse gauche annonçant le style du 8ème siècle.

            Quant au sarong féminin, il est très notable. Les femmes, au contraire, portent un long Sarong dont le pan de devant est bien replié et tombe jusqu’aux chevilles. Le bord supérieur du pagne est enroulé autour de sa taille au-dessous du nombril et se fixe par une ceinture plate au fermail décoré de motifs en crosses repoussés et ciselés à l’instar de ceux des Indiens.

            Au 8ème siècle, l’homme s’habille toujours son sampot lisse et court, parfois stylisé et le pan supérieur du Sampot vient fixer au côté gauche de sa hanche et son bord inférieur se plie pour former une poche après avoir été accroché une partie dans le bord supérieur au-dessous du nombril. En plus, ce costume est orné d’une ceinture d’orfèvrerie dont le travail décèle un art consommé ou bien orné d’une ceinture plate formant un noeud sur le devant; les femmes portent le Sarong long au pan également replié et tombe presque droit vers le bas, tandis que l’extrémité du pan supérieur forme une grande poche en forme de la consonne S. Cette période est une période de décadence, mais quelques centres de production de l’ancien Tchen La ont conservé toute leur vitalité et les artistes produisirent les plus authentiques chefs-d’oeuvre tels la statue de Harihara du Prasat Andèt.

Nous abordons maintenant la mode du 9ème siècle. Le buste restait toujours nu. Les costumes d’hommes comprenaient maintenant le caleçon lisse dont le bord inférieur tombait au-dessus des genoux. Le bord supérieur était rabattu sous la ceinture plate et le pan composait une poche sur la cuisse gauche. Vu de derrière, l’extrémité du pan passait sous la ceinture, soit cachée dans le caleçon soit repliée en forme de queue de poisson déployée. Les femmes portaient leur pagne long avec un pan à multiples plis tombant à pic; le bord supérieur du Sarong était rabattu sur la ceinture. La partie de l’abdomen restait à découvert. On peut également recenser la mode du caleçon plissé avec une double chute en ancre à bord rabattu ou non sur la ceinture plate du style de Bakhèng et Koh Ker (9ème et 10ème siècles). Quant au Sarong, il était confectionné en drapé à grands ou petits plis dont le bord vertical caché par un grand pan du devant.

 

Les hommes et les femmes du 10ème siècle mettaient soit leur caleçon plissé, soit le sampot lisse, soit leur Sarong lisse ou muni de plis. A noter que le pan du caleçon formait toujours un poche sur la cuisse gauche, et le bord de devant se trouvait rabattu sur ou sous la ceinture plate, et l’extrémité du pan de derrière, déployée en queue de poisson.

Le Sarong de femmes était relevé d’une ceinture d’orfèvrerie ou de ceinture plate avec le bord supérieur du drapé long rabattu.

Le 11ème siècle a vu une mode particulièrement différente de celles précédentes. Les hommes et les femmes portaient alors leur drapé court à ceinture plate et drapé long au pan du devant plus ou moins stylisé est attaché à la ceinture également plate par un noeud en loque simple ou double. Le Sampot devenaient plus court avec le bord inférieur plus ou moins oblique s’arrêtant à mi-cuisse et le bord supérieur, haut sur les reins tout en dégageant largement l’abdomen. La partie postérieure tendait à épouser la forme d’“ailes de papillon”. Le Sarong décrivait la même courbe que le Sampot: extrémité inférieure du pan vertical en queue de poisson, ceinture plate et lisse, et par la suite enrichie de lacets de serrage et de petites pendeloques.

 

 costume khmer 4-copie-1

 costume khmer 1

 

Le Sampot du 12ème siècle ressemblait à la tradition du 10ème siècle: drapés stylisés avec ou sans bord rabattu, avec ou sans poche. Les drapés masculins connaissaient une double chute en ancre sur le devant, la ceinture plate avec des pendeloques ou non. Le Sarong féminin présentait fréquemment un bord rabattu le bord vertical était masqué par un pan libre dont le bout inférieur déployé en queue de poisson était richement décoré.

Le Sampot du 13ème siècle était court et sans poche et maintenu par une ceinture avec un pan simple devant et derrière. Le Sarong s’ornait des fleurettes. Le bord rabattu se trouvait presque disparu. Le pan antérieur se pliait sur lui-même et se terminait en pointe ou en triangles. Il était maintenu par une large ceinture d’orfèvrerie aux pendeloques.

Quant au Sampot de la période post-angkorienne (par exemple au 16ème siècle), le Sampot était caractérisé par un pan antérieur replié, arrondi et rabattu sur la ceinture; il laissait parfois apparaître une culotte de dessous descendant à mi-mollets. Les vêtements féminins se complétaient d’une écharpe, à l’occasion portée en travers du torse.

Quant à la mode contemporaine à la suite de l’arrivée des Européens, fin 16ème siècle jusqu’à la période moderne, le costume khmer a emprunté un autre chemin.

Aujourd’hui, c’est l’occasion des fêtes que les Cambodgiens exhibent leurs costumes traditionnels à fort cachet national.

 

costume khmer 3

 

Source

Agence de presse khmère

commentaires

Aline remporte le collier TONLE !

Publié le 28 Juin 2010 dans Notre catalogue artisanal

 

Rappelez vous ...

 

un peu de Chine pour le Cambodge ?

 

oui, bien sur !

 

Géraldine a très gentiment offert une de ses créations à Action Enfance Cambodge !

Un de ses superbes colliers  a donc été mis en vente aux enchères.

 

mise  à prix : 1 €uro

 

 

et la gagnante est .......

 

 Aline !!!

 

qui a emporté le magnifique collier crée par Géraldine,

 

 

jugez par vous même !!

 

 

le collier TONLE !

 

 

AEC1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AEC3.jpg AEC6.jpg

 

 

 Merci à Aline, qui a emporté ce magnifique collier , pour un montant de 40 € et qui , par son achat , sa générosité, soutient nos actions en faveur de l'enfance défavorisée au Cambodge.

 

Et merci à Géraldine !

 

 

Annick

 

commentaires

Cas de gale et de teigne : épidémie stoppée

Publié le 28 Juin 2010 dans Vie à l'infirmerie et soins aux enfants

Il y a quelques jours, nous vous avions informés que des cas de gale et de teigne avaient été diagnostiqués chez plusieurs enfants.

Des mesures avaient immédiatement été prises.

 

Aujourd'hui, les traitements sont en cours, l'épidémie est stoppée

Des mesures d'hygiene ont été mises en place .

 

Il faut rester vigilants et surveiller l'évolution de la situation.

 

 

 

Christian

commentaires

Le 23ième colis de médicaments

Publié le 28 Juin 2010 dans Collectes de médicaments - brosses à dents -maté

C'est toujours avec un réel plaisir que nous avons reçu ce jour le :

 

23 ième colis de médicaments !

 

merci Anne !

 

Comme annoncé, les prochains colis de médicaments, brosses à dents, dentifrice, partiront mi-juillet pour l'infirmerie au Cambodge.

 

Merci à vous tous !

 

 

Annick

 

 

commentaires

Encore un colis de médicaments

Publié le 21 Juin 2010 dans Collectes de médicaments - brosses à dents -maté

C'est avec grand plaisir que nous avons reçu aujourd'hui un nouveau carton de médicaments , brosses  dents, dentifrice,

 

Un grand merci à Carine et Fabien !

 

une première expédition de médicaments vers l'infirmerie est partie mi  juin, la prochaine expédition de médicaments aura lieu mi juillet.

 

Dès que nous aurons des photos, nous vous les communiquerons

 

Merci encore à Carine et Fabien.

commentaires

Quelques images de l'expo-vente du 20 juin

Publié le 21 Juin 2010 dans Notre catalogue artisanal

 

Et voici quelques images de l'expo-vente d'artisanat du 20 juin :

 

 

expo artisanat 20 juin 2010 001

 

 

 Le très fort Mistral qui soufflait nous a causé quelques petits soucis de logistique ..

mais n'a pas entamé la bonne humeur de Sandrine venue tout spécialement tenir le stand :

 

 

 

 

 

merci Sandrine !!

  expo artisanat 20 juin 2010 005

 

 

 

 

  

connaux2expo artisanat 20 juin 2010 004

 

 

 

Nous avons eu le grand plaisir de recevoir la visite d'adhérents habitants la région,

Marie Line et Jack

Géraldine et Stéphan

Pascal et Liza

Dany ....

 

L'occasion de passer un très agréable moment  !

 

 

 

 

 

 

commentaires

Des cas de gale et de teigne déclarés chez les enfants

Publié le 16 Juin 2010 dans Vie à l'infirmerie et soins aux enfants

 

Nous avons été informés de plusieurs cas de gale  et de teigne chez les enfants.

 

Des mesures ont  immédiatement été prises , achat de bassines, faire bouillir le linge, amener les enfants en consultation chez un dermatologue , prescription de traitement approprié

 

  Quelques informations médicales sur ces pathologies qui n'ont pas disparu au Cambodge :

 

 

  Gale

 

[?] Qu'est-ce que c'est ?

La gale est une infection due à un parasite appelé sarcopte. Cette affection est très fréquente et cosmopolite. Le nombre de nouveaux cas est en diminution depuis 1985.

La femelle sarcopte creuse un tunnel dans la couche la plus superficielle de la peau (la couche cornée) et y pond ses oeufs. La salive du parasite provoque une réaction à type d’urticaire très prurigineuse (démangeaisons intenses).

[?] Causes et facteurs de risque

Le parasite est un acarien de la famille des Sarcoptidae.

Le principal facteur de risque est la promiscuité (crèches, écoles, épidémies familiales). Le réservoir du parasite est strictement humain, la transmission est strictement inter humaine par contacts cutanés directs (partage de la literie, des vêtements ou à l’occasion de rapports sexuels).

Il est à noter que la gale est une maladie très contagieuse : un seul contact suffit pour être infecté.

[?] Les signes de la maladie

L’incubation (entre la contamination et les premiers symptômes) est variable : de quelques jours à plusieurs semaines.

Les démangeaisons dominent le tableau clinique et motivent le plus souvent le patient à consulter son médecin traitant. Elles sont d’intensité variable mais présentent des caractères spécifiques devant faire penser au diagnostic : l’entourage du patient (collectivité, famille) se gratte aussi, les démangeaisons sont accentuées le soir et se localisent à certains endroits caractéristiques : entre les doigts, poignets, face antérieure de l’avant-bras, plis du coude, aisselles, aréoles des seins, ombilic, ceinture, triangle des fesses, verge et face interne des fesses. Le dos et le visage sont épargnés (sauf chez le nourrisson où des localisations aux paumes des mains et des pieds sont fréquemment retrouvées).

[?] La consultation

Il doit rechercher des signes spécifiques de la gale qui peuvent manquer en cas d’hygiène rigoureuse ou de contamination récente.

Le médecin recherchera des sillons (fins trajets sinueux) présents au niveau des zones de prurit, des vésicules perlées (liquidiennes), des chancres scabieux (gland et fourreau de la verge) et des nodules scabieux.

Le médecin, par l’interrogatoire et l’examen clinique, devra également rechercher et traiter d’autres maladies sexuellement transmissibles.

[?] Examens et analyses complémentaires

Dans certains cas, la recherche du parasite peut être nécessaire (prélèvement du contenu d’un sillon permettant de visualiser le sarcopte femelle et parfois ses oeufs au microscope).

 

[?] Evolution de la maladie

Gale surinfectée : surinfection bactérienne (staphylocoques, streptocoques) au niveau des zones d’élection du prurit.

Gale norvégienne : il s’agit d’une forme clinique de l’infection parasitaire qui survient chez les sujets aux défenses immunitaires affaiblies (infection à VIH, greffés d’organe). Le sarcopte présente une multiplication très importante et la contagiosité est évidemment très importante.

[?] Ne pas confondre avec...

En fonction de sa localisation, le prurit peut faire évoquer d’autres diagnostics :

  • Prurit anal : parasitose intestinale ;
  • Prurit vulvaire : vulvo-vaginite ;
  • Prurit du cuir chevelu : pédiculose (poux).

[?] Traitement

Il devra concerner le sujet atteint et son entourage, même en l’absence de symptômes.

En cas de gale survenant chez l’adulte :

Après une douche avec du savon de Marseille (décapage de la couche cornée de l’épiderme rendant accessible le parasite au traitement), le patient appliquera la lotion au pinceau sur toute la surface du corps sauf le visage et le cuir chevelu. Prendre une douche 24 heures plus tard et changer linge de corps et draps de corps. Le prurit peut persister habituellement quelques jours après le traitement ;

  • Désinfecter le linge en le faisant bouillir ou mettre dans un sac vêtements et chaussures avec poudre antiparasitaire pendant 24 heures. Saupoudrer sur la literie.

En cas de surinfection bactérienne des lésions de grattage, des antibiotiques par voie orale et une désinfection locale sont indispensables.

 

 

 

TEIGNE

] Qu'est-ce que c'est ?

La localisation des dermatophytes au niveau du cuir chevelu (teignes) se voit chez l'enfant entre 3 et 12 ans. Connues depuis l'Antiquité, les teignes sont toujours d'actualité et continuent à se propager malgré l'utilisation de traitements efficaces. Elles résultent de l'atteinte du follicule pileux et du poil par certains champignons (dermatophytes Microsporum et Trichophyton) qui pénètrent le cheveu.

Epidémiologie

La transmission se fait à partir d'autres enfants (dermatophytes anthropophiles) ou d'animaux (chiens, chats : dermatophytes zoophiles). La contamination par le sol (dermatophytes géophiles) est possible. Ces mycoses superficielles étant très contagieuses, la connaissance du dermatophyte en cause et par conséquent le mode de contamination sont importants à connaître pour lutter contre la propagation de la maladie. En effet, une teigne anthropophile implique des mesures d'éviction et un dépistage familial et scolaire plus impératifs qu'une teigne zoophile. C'est dire l'importance du prélèvement mycologique.

Trois types de teignes du cuir chevelu sont connus mais au début toutes les teignes se présentent sous le même aspect de petites plaques squameuses parfois légèrement érythémateuses. L'examen en lumière de Wood et le laboratoire sont les moyens de diagnostic précoce. Ce n'est qu'après trois semaines que l'aspect devient caractéristique avec atteinte du cheveu.

Les teignes tondantes

Elles atteignent rarement l'enfant avant 3 ans mais sont fréquentes entre 3 et 10 ans.

Une plaque squameuse constitue la lésion sur laquelle les cheveux parasités sont cassés courts et tous de la même longueur. Le contour de chaque plaque est bien limité. Progressivement, les teignes tondantes s'étendent en l'absence de traitement mais guérissent toujours sans alopécie cicatricielle.

On distingue les teignes tondantes à grande plaque et les teignes tondantes à petites plaques :

  • Les teignes tondantes à grandes plaques sont dues à des microspores. Le chat et le chien sont les vecteurs contaminateurs. Les plaques sont peu nombreuses et mesurent 2 à 4 centimètres de diamètre. A leur niveau, les cheveux sont cassés à 3 ou 4 mm de l'émergence et recouverts de squames poudreuses grisâtres. Les cheveux s'arrachent facilement et leur base est engainée. En lumière de Wood, les cheveux parasités sont verts et fluorescents ;
  • Les teignes tondantes à petites plaques sont dues aux trichophytes. Les plaques sont petites (1 cm) et les cheveux sont cassés très courts (1 à 2 mm) , englués dans des squames. Au sein de la plaque, tous les cheveux ne sont pas cassés. Les limites des plaques ne sont pas très nettes. Le cheveu parasité n'est pas fluorescent en lumière de Wood. Toutes les teignes trichophytiques sont anthropophiles.

 

 

Les teignes suppuratives

Le kérion de Celse se présente sur le crâne tout d'abord sous la forme d'un macaron érythémato-squameux rapidement extensif atteignant plusieurs centimètres de diamètre. Vers le quinzième jour, cette plaque se surélève en bloc et prend un aspect inflammatoire et pustuleux. La pression fait sourdre du pus par les orifices pilaires dilatés. Les cheveux restants peuvent être extraits par simple traction et ne sont pas fluorescents en lumière de Wood. L'intensité des signes locaux contraste avec l'absence de fièvre, de douleur et de ganglion satellite. Le kérion guérit tout seul en quelques semaines sans cicatrice importante et laisse une immunité durable. Les parasites d'origine animale sont fréquents en zone rurale. Trichophyton mentagrophytes est transmis à l'homme par les animaux familiers (chien, chat, lapin, cobaye, cheval etc). Trichophyton verrucosum est transmis par les bovidés.

Diagnostic

Le diagnostic évoqué cliniquement est confirmé par la biologie. Le prélèvement (cheveux, squames....) a lieu au laboratoire avant toute application de pommade ou de crème antimycosique. L'examen direct précise le type de parasitisme et la culture identifie le dermatophyte en cause.

Diagnostic différentiel

Les teignes tondantes posent un problème diagnostique avec les autres causes d'alopécie circonscrite.
En cas de pelade, le cuir chevelu est lisse, sans squame. La trichotillomanie est un tic d'arrachage des cheveux s'observant assez fréquemment chez l'enfant. Les cheveux sont cassés loin du follicule et il n'y a pas de limite nette. La fausse teigne "amiantacée" est une lésion bactérienne circonscrite. Les cheveux, agglutinés en pinceaux dans les squames, restent normaux et résistent à la traction. Le psoriasis forme des plaques rouges bien limitées, couvertes de squames blanchâtres.

Les kérions posent un problème diagnostique avec les pyodermites bactériennes : folliculites épilantes, impétigo etc.

[?] Traitement

Le traitement, local et général

Il est poursuivi 4 à 6 semaines.

La coupe des cheveux s'impose pour permettre un traitement efficace mais le rasage n'est pas souhaitable car il est responsable de petites plaies qui facilitent la pénétration des dermatophytes dans l'organisme.

Le traitement général repose sur la griséofulvine (Griséfuline comprimés sécables à 250 et 500 mg, Fulcine forte comprimés sécables à 500 mg). Les doses sont de 10 à 20 mg par kg par jour chez l'enfant, en deux prises, à prendre au cours de repas riches en graisses pour en favoriser l'absorption. Les effets secondaires sont rares (urticaire, photosensibilisation, diarrhées, douleurs abdominales, céphalées, vertiges, atteintes hépatiques et hématologiques).

Le kétoconazole (Nizoral comprimés à 200 mg et suspension buvable) peut éventuellement remplacer la griséofulvine (4 à 7 mg/kg/jour) mais des effets secondaires sont également décrits (allergie cutanée, urticaire, prurit, céphalées, vertiges, nausées, vomissements, diarrhée, gynécomastie). La durée du traitement est de 4 à 6 semaines. L'enfant doit être isolé chez lui et éviter le contact avec ses frères et soeurs.

Le traitement local associé fait appel aux dérivés immidazolés en pommade ou en crème qui sont fongicides (Pévaryl, Fazol, Daktarin etc) après toilette avec un shampooing antiseptique. Le traitement est appliqué deux fois par jour et le shampooing est quotidien puis bihebdomadaire.

Eviction scolaire

L'arrêté du 14 mars 1970 précise que l'éviction scolaire doit être poursuivie jusqu'à l'obtention d'un prélèvement mycologique négatif, sans faire de distinction entre les différents modes de contamination et sans préciser s'il s'agit d'un examen direct ou d'une culture. Cette éviction scolaire qui pouvait se discuter il y a quelques années, puisque l'agent le plus souvent en cause était Microsporum canis (peu ou pas contagieux d'enfant à enfant) doit être systématique aujourd'hui mais nuancée car sinon, l'éviction risque de durer deux mois et demi !

En cas de parasitisme microsporique (fluorescence à la lumière de Wood positive), l'enfant est exclu de l'école mais il peut y retourner après 8 jours si le laboratoire a isolé Microsporum canis.

En cas de parasitisme anthropophile, l'enfant est exclu de l'école jusqu'à guérison, en général après 3 ou 4 semaines de traitement.

Une enquête épidémiologique doit être effectuée afin de rechercher l'agent contaminateur (chat etc...). L'animal doit être confié au vétérinaire. L'enquête familiale est indispensable pour les teignes anthropophiles.

La déclaration aux services de santé est obligatoire.

Les autres dermatophyties

La contamination par les poils teigneux du chat ou du chien et les spores peut engendrer des lésions cutanées sur les joues ou les bras de l'enfant. Le milieu extérieur peut conserver le champignon jusqu'à un an. L'herpès circiné est très caractéristique et se présente comme une plaque ronde dont le centre est érythémato-squameux et la bordure plus foncée, vésiculeuse.

Le traitement repose sur la griséofulvine (Griséfuline, Fulcine Forte) par voie générale et les traitements locaux :

  • Désinfection avec Bétadine ou Sporiline ;
  • Puis application de pommade ou crème antimycosique (Fongéryl, Mycodécyl, Pédimycose..).

 

Source documentaire :

www.doctissimo

 

commentaires

Venez nous rendre visite le 20 juin pour l'expo d'artisanat !

Publié le 16 Juin 2010 dans Notre catalogue artisanal

Envie de venir nous rendre visite dimanche prochain, le 20 juin dans le Gard ?

 

Nous en sommes ravis !

 

En avant première, quelques images de ce que vous pourrez voir, toucher, porter ....

de l'artisant traditionnel en provenance direct d'Asie !

 

On y va  ?

 

 

Krama 003 [640x480]

 

moana krama2 ETUI

Krama 011 [640x480]artisanat 1

 

ARTISANAT 4 TROUSSE 

 

enola krama

 

 

 

 

CATALOGUE KRAMAS blog

 

 

 

à dimanche 20 juin , à Connaux(30330),   nous vous réserverons le meilleur accueil !

 

 

Annick

 

commentaires

20 juin,exposition-vente d'artisanat dans le Gard au profit de l'association

Publié le 13 Juin 2010 dans Notre catalogue artisanal

Dimanche prochain, le  20 juin 2010,

Action Enfance Cambodge  tiendra un stand d'exposition-vente d'artisanat

 

  Vous pourrez y trouver :

 

  moana krama2

     

des kramas traditionnels cambodgiens

en soie ou en coton

 

 

 

 

 

 

  

 

des étoles en soie

des pochettes colorées

des étuis à lunettes

des carrés de soie .....

 

 

 

 

 

 

  

au profit de l'association, dans le Languedoc Roussillon,

plus précisément dans le Gard, dans le petit village de Connaux,

situé entre Nimes/Avignon  et  Orange

lors de la journée Brocante dans les rues du village.

 

  connaux

 

 

  

      Nous vous attendons nombreux !

 

  Horaires d'ouverture : de 7H 00  à 19 H00connaux2

 

 

            Entrée gratuite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Annick

commentaires

Géraldine, adhérente et crétatrice de bijoux engagée pour AEC !

Publié le 13 Juin 2010 dans Notre catalogue artisanal

  Incroyable !

 

Voici le mail que j'ai découvert ce matin ...

Géraldine, adhérente (et grande amie personnelle), mais aussi créatrice de bijoux nous offre une de ses créations !

 

 

transmission de son email :

"Un peu de Chine pour le Cambodge... 

 Comme vous le savez, nous sommes particulièrement touchés par le sort des orphelins cambodgiens.     Tiens... on se demande pourquoi?

  Le commentaire de papy JP nous a donné une idée.

 

Mettre sur ce blog, aux enchère un collier (fabriqué cette fois par maman, sous l'oeil attentif de Zoé!!!) au profit de l'association Action Enfance Cambodge dont nous vous avons  déjà parlé.

 

Les enfants ont décidé avec moi ce matin des couleurs du collier et insisté pour qu'il ait une petite touche asiatique.

 

AEC1.jpg

 

Collier de méli-mélo de boutons ultra légers

 

 

AEC2.jpg

 

Perles en porcelaine de Chine et journal plastifié doublé tissu en calligraphie chinoise

 

 

AEC3.jpg

 

 

Tour de cou en double rangée de 47 cm

 

 

 

 

 

AEC6.jpg

 

 

   

Fermoir aimanté

 

 

AEC5.jpg

 

 

 

Mise à prix de l'enchère : 1 euros.

>
>

> Les frais de port seront offerts.

>
>

Il vous suffit de mettre un commentaire pour faire une enchère et d'inscrire le prix que vous souhaitez mettre

(bien entendu plus élevé que le précédent )

 

 Fin des enchères dimanche 22 juin à 23h59 (heure de France)
 

 Alors....à qui le joli collier aux couleurs du drapeau khmer?

 

 

125px-Flag of Cambodia.svg

 

 

 

 Famille ALIX "

 

 Pour participer RV à cette adresse :

http://chinalix.over-blog.com/

 

 

  Encore une femme formidable !!

 

merci Géraldine !

commentaires
1 2 > >>