Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ACTION ENFANCE CAMBODGE

Association humanitaire loi 1901 - œuvrant pour l'accès aux soins, à la santé, à l'éducation et l'autosuffisance alimentaire avec un potager bio et poulailler, dans des orphelinats au Cambodge

Super visite à PTEA CLARA !

Publié le 27 Janvier 2013 dans Vie quotidienne

Aller à Ptea Clara est toujours un enchantement, tant la route de campagne pour y accéder est le reflet de la vie simple et magnifique des riziculteurs, agriculteurs cambodgiens, loin de l'agitation de Phnom Penh, ici le temps semble s'être arrêté

 

 

PTEA CLARA

 

 

 Ensuite, l''accueil  formidable des enfants, leurs sourires, les nounous, et de Sandra la directrice ....

ptea clara

 

 

 

 Aujourd'hui, j'avais une mission bien agréable, leur apporter, de votre part, des médicaments bien sur, des brosses à dents, mais aussi des biberons neufs, des jouets, des crayons de couleurs, des doudous ,  des biscuits

et ....des ballons en caoutchouc, à gonfler, des serpintins  ....ce sera la fête à Ptea Clara !

 

ptea clara distribution kdos

 

 

 

 A bientot, avec d'autres images

 

Christian

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Culture, à la recherche des sons perdus d'Angkor

Publié le 25 Janvier 2013 dans Art culture et traditions

 

Dans notre série, Arts, culture et traditions, à la découverte du Cambodge :

 

 

 

 A la recherche des sons perdus d’Angkor

 

Tambours, grelots, cithares, harpes… Un musicologue français a entrepris de reconstituer en détail chaque instrument de musique joué au temps d’Angkor, en étudiant des kilomètres de bas-reliefs. Un travail de fourmi, pour lequel ont été mis à contribution des artisans de toute l’Asie.

 

Derrière son physique débonnaire et sa voix aimable, Patrick Kersalé est un homme en proie aux affres de la passion. Ce musicologue français s’est lancé depuis 2006 dans une entreprise étonnante : reconstituer l’univers sonore de l’époque angkorienne, entre le VIIe et le XVe siècle. "Je souhaitais redonner du son aux temples", explique cet insatiable voyageur de 53 ans, qui confesse avoir été envoûté par la cité de pierre au nord du Cambodge. Auparavant, pendant vingt ans, Patrick Kersalé a parcouru le monde, documentant les traditions musicales des peuples d’Afrique et d’Asie. Plus de soixante disques ont été enregistrés par ses soins, ainsi que des films diffusés à la télévision et dans les écoles. "Les traditions s’évanouissent rapidement dans le monde, constate-t-il. Ici, c’est l’inverse, il s’agit de ressusciter quelque chose qui n’est plus là."

 

 

 

 

Des vestiges qui reprennent sens
Pour ce faire, Patrick Kersalé s’est appuyé d’abord sur l’iconographie : les bas-reliefs des temples, cette fabuleuse bande dessinée gravée dans la pierre il y a des siècles. Avec le dessin assisté par ordinateur, notre découvreur a isolé un groupe de personnages, puis les instruments qu’ils ont en main. Sous la patine des siècles, des détails jusqu’alors invisibles au profane ont soudain repris vie et couleurs. Dans ses efforts de recherche compulsive, Patrick a comparé avec les vestiges disponibles dans les dépôts comme ceux du Wat Po, à Siem Reap. Tel ornement de cuivre esseulé a trouvé alors sa signification en lien avec l’instrument identifié. D’énigmatiques bols troués sont redevenus cet "arbre à cloches", guirlande agitée au vent par la main d’un brahmane au chignon proéminent, comme on l’aperçoit dans la galerie sud d’Angkor Vat. Toutes les pièces du puzzle ont été ainsi remises en place.

 

 

 

 

 

 

Une démarche panasiatique
L’épigraphie, les inscriptions sur tablettes, ont encore donné quelques précieuses indications. Non sans une pointe d’orgueil, cet autodidacte de formation a corrigé la version de quelques respectables sanskristes, spécialistes d’Angkor mais peu au fait de son sujet de prédilection. "C’était une matière sur lequel on avait très peu travaillé, ou mal, sans réelle connaissance du rapport des gens avec leurs instruments." La botte secrète de Kersalé, son apport décisif, c’est sa connaissance intime des traditions musicales de l’Asie, qui lui a permis de tout remettre en situation. Si certains instruments représentés ont depuis disparu du Cambodge, ils ont survécu dans d’autres régions d’Asie du Sud, souvent plus isolées, que le musicologue a documenté. Un savoir concret qui lui a permis de franchir l’ultime étape, allant au bout de sa démarche d’ "archéologie expérimentale" : la fabrication des instruments. Soixante d’entre eux ont été reconstitués, Kersalé mettant à contribution des artisans de tous horizons. Ainsi, la tradition des tambours s’est maintenue ici, sous une forme très semblable à celle de l’époque, et ces derniers ont pu être reproduits sans difficulté. Par contre, les trompettes en métal ont été fabriquées au Népal, et les harpes en Birmanie, en les adaptant au canon khmer ancien exploré par Kersalé. D’une précision maniaque, celui-ci a veillé à chaque détail, enjolivement, taille, etc. Le tout a fait l’objet d’une exposition à l’Institut français au mois de novembre, que Patrick Kersalé aimerait maintenant emmener autour du monde.

 

 

 

 

 

La musique comme but ultime

On ignore bien sûr en revanche ce que jouaient les Khmers anciens. Mais Patrick Kersalé pense que par recoupements, en puisant au répertoire traditionnel d’ici et d’ailleurs, il sera possible de s’en faire une idée. Les archives chinoises possèdent par ailleurs sept partitions de musique du Champa, si proche dans son expression culturelle du Cambodge angkorien. Le but ultime sera de faire rejouer ensemble ces instruments : un effort qui reste encore à concrétiser, la manifestation prévue ayant été perturbée par les cérémonies du deuil de Sihanouk. "J’ai recueilli beaucoup d’encouragements de toute part, du ministère de la Culture, du CIC d’Angkor, mais j’aimerais maintenant trouver un partenaire ou un soutien", explique Patrick, qui a tout financé sur ses propres fonds. Un relais bienvenu pour poursuivre l’effort de renaissance musicale, et redonner vie aux odes au divin et à la guerre qui ont fait trembler les remparts d’Angkor.

 

 

source :

 

(www.lepetitjournal.com/cambodge)

commentaires

Mission de suivi AEC 2013 au Cambodge

Publié le 22 Janvier 2013 dans Nous connaitre

Je viens d'arriver au Cambodge, pour 3 semaines,  afin de mener la mission de suivi annuelle AEC :

 

tout d'abord, je suis particulièrement heureux de retrouver tous les enfants, leurs sourires et leur accueil sont toujours aussi chaleureux !

 

 Les objectifs de la mission :

 

- suivi et controle de nos actions, via Seiha, notre correspondante locale

- plusieurs visites, dans chacun des orphelinats

- lancement des projets 2013 , mais aussi perspectives pour 2014/2015

- un point détaillé de l'état de santé des enfants, en collaboration avec Vuty, notre infirmier ainsi que celui opérant sur l'orphelinat situé dans la province de Battambang

- rendez vous avec toutes les directrices et directeurs d'orphelinats

- préparation de la prochaine mission d'infirmiers bénévoles, ils arrivent début février  2013 pour 5 semaines de stage à l'infirmerie

 

Mes valises sont  lourdement chargées de toutes les collectes effectuées en France, des médicaments, brosses à dents, biberons, matériel scolaire etc..Merci à vous tous de répondre toujours présent.

 

Dès demain matin, je vais commencer les distributions  aux enfants hébergés dans les 6 orphelinats partenaires de notre association.

 

A bientot pour d'autres nouvelles plus détaillées, avec certainement quelques photos à l'appui.

 

Christian  Roux

trésorier AEC

 

 

 

commentaires

Des médicaments pour les enfants de Ptea Clara

Publié le 15 Janvier 2013 dans Vie à l'infirmerie et soins aux enfants

Nous venons de renouveller le stock de médicaments de l'infirmerie pour les 3  mois à venir

Cette semaine, une livraison de médicaments pour l'orphelinat de Ptea Clara, situé dans la province de Kandal

 

 

 

médicaments pour Ptea Clara

commentaires

2013 : voeux et perspectives pour les enfants et AEC

Publié le 8 Janvier 2013 dans Nous connaitre

                                                                                                                                   

  aec-carte voeux-2013

 

 

 

 

Chers adhérents , marraines et parrains solidaires, donateurs,

 

 

Les membres du  Conseil d’Administration d’Action Enfance Cambodge,

ainsi que les enfants des 6 orphelinats partenaires , Ptea Clara, Sfoda, CED-C,

Kien Khleang, CPCDO Phom Penh et CPCDO Battambang, se joignent à nous pour vous souhaiter, à vous même ainsi qu’à vos proches,  une bonne et heureuse année 2013, placée sous le signe de la solidarité.

 

 

Notre partenariat de suivi médical porte maintenant sur 6 orphelinats et nous permet de prendre en charge 400 enfants, dans la capitale Phnom Penh, mais aussi dans les provinces de Kandal et Battambang.

 

2012 a elle aussi été une année active et riche  pour notre association  :

 

·  rénovation et l’équipement de deux  chambres de convalescence (l’une pour les filles, l’autre pour les garçons)  dans notre camp de base,

·  recrutement d’une auxiliaire familiale pour accompagner et s’occuper des enfants hospitalisés , en consultations médicales, soins dentaires et  ophtalmologiques

·  mission humanitaire de 3 infirmières bénévoles françaises, pendant 5 semaines

·  maintien de la prise en charge de jumelles handicapées à Kien Klheang

·  rénovation  de  dortoirs à Kien Klheang,

·  achat d’uniformes scolaires, de cartables, de livres à CPCDO Battambang

·  fourniture d’ordinateurs à CPCDO Phnom Penh et Battambang (dons du Groupe Areva)

·  achat de 4 bureaux et 8 chaises à CPCDO Phnom Penh

·  achat d’un fauteuil pour enfant handicapé à CPCDO Phnom Penh

·  soutien scolaire à  Ptea Clara

·  collectes , transport  et distribution de : médicaments, pansements, brosses à dents et dentifrices, produits d’hygiène, vêtements, fournitures scolaires.

 

Côté institutionnel, A.E.C

·  a été reçue à l’Agence Française à l’Adoption (AFA)  le 15 mai 2012

·  a présenté son bilan et ses projets à M. Le Consul, à l’Ambassade du Cambodge à Paris

·  a été reconnue en tant qu’Association de Parents par Pays d’Origine (A.P.P.O) par le Ministère des Affaires Etrangères français

 

Nous avons également maintenu nos liens d’amitié avec notre fidèle et généreux parrain Gérard Depardieu ; toujours présent  à nos côtés, toujours attentif à la progression d'Action Enfance Cambodge, Gérard Depardieu et Michel Boyard savent répondre dès que nous en avons besoin grâce à une écoute toujours très réactive .

La fin de l'année 2012 a bénéficié d'ailleurs d'un coup de pouce financier important grâce à eux par le biais de leur société DD Productions.

 

De même que les années précédentes, un déplacement à Phnom Penh, assuré par le trésorier d’A.E.C, Christian Roux,  en janvier 2012, qui nous a permis d’assurer le suivi et le contrôle de nos actions en cours, leur bon déroulement et le lancement de nouvelles actions et travaux.

Un nouveau déplacement de 3 semaines  est prévu en  janvier 2013.

 

 

 

Ainsi, pour 2013, nous envisageons :

 

·l’aménagement et l’équipement, dans notre camp  de base, d’une pouponnière A.E.C  et d’une salle de bain pour accueillir les nourrissons abandonnés que bien souvent, les orphelinats sont contraints de refuser, faute de moyens matériels pour les accueillir (hébergement, lait en poudre, bouteille d’eau, nounou dédiée etc).

·l’élargissement de notre dispositif médical à 2 orphelinats supplémentaires , l’orphelinat d’état de la province de Kandal et à 300 mètres de celui ci, un second orphelinat, soit environ 180 enfants, avec l’ aménagement d’une infirmerie annexe, fourniture de médicaments, mise en place de carnets de santé , recrutement d’un troisième infirmier,

·  accueil d’infirmiers/ières bénévoles français à l’infirmerie

·  maintien de la prise en charge de jumelles handicapées à Kien Klheang

·  rénovation  de  dortoirs à Kien Klheang,

·  réfection de dortoirs et salle de classe à CED-C

·  mise en place d’une bibliothèque et d’une salle informatique à CED-C

·  réparation du toit en tôle (dortoir des filles) à CPCDO Battambang

·  achat de vélos pour aller à l’école à CPCDO Phnom Penh et Battambang

·  maintien du soutien scolaire à  Ptea Clara

· l’étude de faisabilité et d’essais de potagers, de poulaillers (agriculture bio)  afin d’améliorer et diversifier l’alimentation des enfants.

 

A fin 2013, nous devrions avoir stabilisé l’installation et  fonctionnement de notre infirmerie camp de base .

A partir de 2014, nous espérons être en mesure de lancer notre projet Magic Bus, bus itinérant médicalisé en direction des orphelinats les plus en difficulté ,  notamment dans les provinces les plus défavorisées, avec pour missions, les soins médicaux courants, contrôles dentaires et ophtalmologiques, prévention des MST , VIH, éducation sexuelle, contraception.

 

· Parrainages solidaires : poursuite du programme et recherche de nouveaux parrains

· Mécénats d’entreprises et fondations : constitution de dossiers de demandes de financement liés à nos projets

· Organisation  et participation à des soirées de solidarité au profit d’A.E.C

 

· Ventes d’artisanat en provenance du Cambodge, lors de marchés artisanaux, de Noël, en entreprises, mais aussi via notre site internet.

 

L’adoption au Cambodge devrait être réouverte par les autorités cambodgiennes en ce tout début d’année.

Nous avons d’ores et déjà repris contact avec l’Agence Française à l’Adoption (AFA) afin d’évoquer les conditions de reprises liées à  la nouvelle loi cambodgienne , mais aussi le devenir des dossiers des familles toujours en liste d’attente à l’AFA.

 

Des années à venir, pleines de perspectives et de projets pour A.E.C, projets dont les enfants sont les principaux bénéficiaires !

C’est pourquoi nous avons besoin de vous pour fidéliser le soutien régulier et durable pour ces enfants que nos aidons, qui sont un peu devenus « les nôtres » dans notre cœur.

 

Merci de nous accompagner sur le long terme pour que notre action s’inscrive dans la durée.

Merci de choisir un soutien régulier, offrez leur un espoir durable !

 

 

Avec le Conseil d’Administration

 

Annick Roux

Présidente

 

ACTION ENFANCE CAMBODGE

commentaires

la campagne anti caries se poursuit

Publié le 3 Janvier 2013 dans Vie à l'infirmerie et soins aux enfants

La campagne de soins dentaires se poursuit.

 

Accompagnés par Vuty, notre infirmier, les enfants partent en tuk tuk pour le cabinet de soins dentaires situé à Phnom Penh.

Des sourires, mais aussi un peu d'appréhension, bien compréhensible, mais les enfants sont courageux et se laissent soignés sans pleurer, bravo les enfants !

 

 

 

 

DENTISTE DEC 2012

 

  Toutes les dépenses de soins dentaires et déplacements, avec l'accompagnement par la nounou auxilaire familiale ou l'infirmier  AEC , sont intégralement pris en charge par notre association, grace au soutien de nos adhérents et donateurs. 

 

commentaires